Accueil Lyonresto > Dossier Expert > Gastronomique


5 restaurants gastronomiques pour épater son Jules
par Lisa Bron des 69èmes

Pourquoi diable le romantisme serait-il la chasse gardée des hommes ? Ce mois-ci, on prend les choses en main et on organise une soirée dans un resto que l’amoureux n’est pas près d’oublier…

Pour séduire, raviver la flamme ou bouleverser le quotidien, optez pour le duo gagnant : un menu gastro + un décor surprenant.

5 adresses du genre, testées et approuvées.

Au 14 février, 6 rue Mourget, Lyon 5e. 

Au 14 février Lyon
Au 14 février. Un nom évocateur pour une soirée en amoureux. Mais comme nous n'aimons pas les rencards trop évidents, nous avons décidé de nous rendre sur place un autre jour de l'année. Et le 10 novembre justement, le rendez-vous rue Mourguet est fixé.
Notre hôte nous installe sur une petite table éclairée à la bougie, le ton est donné. Mais c'est le ballet des plats du menu Q.E.D (8 plats saisonniers) qui a le plus épaté notre Jules : le pigeonneau est rôtie à point, le foie gras est servie en mousse légère à l’intérieur d’un cigare friable et la glace au mascarpone est parfumée au Kirsch. De la gastronomie de haute voltige. 

Kos-I, 4-6 rue Jean Marcuit, Lyon 9e.

Kos-I Lyon
Depuis que l'on a appris que l'offre de l’I-way, célèbre centre de simulateurs de F1, s'est étoffée d'une poignée de simulateurs d'avion de chasse, on pense à y amener son Jules. Surtout que le Kos-I, restaurant de l’I-way, est réputé pour sa cuisine inventive et distinguée.
Un cocktail Valentina (vodka, gloss, cranberry, framboise) pour nous, une activité de mâle pour lui, et un menu "Dégustation" pour tous les deux, qui dit mieux ? Et malgré nos préjugés sur l’atmosphère virile des lieux, on a passé une soirée délicieuse (le Râble de lapin farci et crémeux d’épeautre au vieux comté y est pour beaucoup !) et romantique à souhait.

Victoria Hall, 33 rue du repos, Lyon 7e.

Victoria Hall Lyon
Quand on dîne au Victoria Hall, c'est bien simple, on se sent appartenir à une certaine élite, à la crème de la crème. Ici, tout est comme ailleurs, en plus branché. Le cabillaud est snacké, les toasts de blinis sont au caviar d'Aquitaine, le macaron de la carte des desserts est géant (et pourvu d'une crème passion-litchi à tomber par terre), et les coupes de champagne sont des chaussures à talon en cristal made in Louboutin. Rien que ça. Autant dire que les lieux sont parfaits pour filer le parfait amour avec l'heureux élu... Et rien que pour ses beaux yeux, on est même prête à finir la nuit au cigare club, le bar secret ultra sélect de l'établissement, qui sert du bon whisky aux connaisseurs. Si Jules ne réclame pas notre main après ça ! 

Le Théodore, 34 cours Franklin Roosevelt, Lyon 6e.

Le Théodore Lyon
Avec sa pénombre ambiante et son atmosphère très cosy, moquette et banquette en velours, Le Théodore nous fait quelque peu penser à un restaurant plébiscité par les couples illégitimes. C'est pourquoi on a choisi l’adresse pour s’émoustiller ! Les verres de champagne Ruinard blanc de blanc s'enchaînent au rythme des cassolettes d’escargots et des civets de homard frais. L'accueil est aux petits oignons, et le chef des rangs nous conseille des alliances mets et vin en toute discrétion. Si bien que quand sonne le glas de minuit, on croise les doigts pour que notre carrosse ne se change pas en citrouille et que l'on vive encore quelques instants coupés du monde... 

Villa Florentine, 25 montée Saint Barthélémy, Lyon 5e.

Villa Florentine Lyon
Surplomber Lyon. Dominer le 5ème arrondissement, la Presqu’ile, et faire face à la colline de Fourvière, d’égal à égal. À peine arrivés, que le restaurant de la Villa Florentine nous fait déjà son petit effet. Service étoilé, nappes blanches immaculées et tablée de prestige face à la baie vitrée, pas de doute, nous prenons place dans un resto gastronomique. Et ce n’est pas le menu "Saveurs à l’italienne", pour lequel nous optons, qui va nous faire changer d’avis ! Pour 89 € seulement, 8 plats se succèdent, et les surprises s’enchainent. Le minestrone de gambas à l’huile de basilic, la marinière de coquillage aux herbes, etc., tous les plats nous ont enchantés. Jusqu’au chariot de fromage (!) du MOF Didier Lassagne. Définitivement une adresse féérique.






 
 Les 69èmes
Lisa Bron, directrice de la rédaction des 69EMES, le féminin lyonnais.
@LisaBronLyon
Lisa Bron