5 astuces pour reconnaitre un vrai Bouchon Lyonnais

Les bouchons lyonnais sont ancrés dans l'histoire gastronomique de Lyon. Ils sont l'emblème de la cuisine simple et authentique et attirent plus d'un gourmet, de France ou d'ailleurs. À Lyon, vous pouvez en trouver en assez grand nombre, mais certains manquent clairement d'authenticité. Pour éviter de se tromper, voici quelques conseils à votre disposition pour réussir la découverte de la gastronomie lyonnaise. 

Le côté désuet et rustique des façades des bouchons

La façade des bouchons lyonnais ne relèvent pas souvent d'une grande modernité, il faut se le dire. On retrouve souvent quelques éléments en commun chez tous les bouchons, le rideau en crochet ou vichy à mi fenêtre, une devanture en bois aux écritures anciennes, un menu sur ardoise...etc

Le Sathonay

Cet établissement  du 1er arrondissement à la devanture en bois fait partie de bouchons lyonnais les plus authentiques. Les grosses cocottes et autres objets anciens trônent sur l'immense buffet en bois à l'intérieur du restaurant et nous rappellent la salle à manger de notre grand-mère lyonnaise. Les rideaux en crochets à mi-fenêtre et les tables en bois contribuent aussi à rendre ce lieu authentique et intimiste.

La Voûte chez Léa

En allant chez Léa vous ne pourrez pas vous tromper, c'est le bouchon historique par excellence, autant dans le cadre que les plats. Ancien établissement d'une des mères lyonnaises les plus emblématique, il est repris aujourd'hui par une équipe qui sublime ce que la mère Léa avait déja commencé. 

Chez Chabert

Il faut oser passer la porte de ce bouchon des quais de Saône à la façade pas très racoleuse, On retrouve l'authenticité des bouchons lyonnais à l'intérieur, avec les grandes tablées et le mobilier en bois. 

La Meunière

On pourrait croire que la façade de la Meunière est resté au XIXème siècle, du bois vert sapin et une grosse horloge avec gousset, sachez que cela annonce bien des surprises. À l'intérieur, les plats traditionnels lyonnais vous seront servis dans des saladiers et des plats en terre cuite, dans un cadre rustique mais toujours charmant. 

Souvent situés dans des petites ruelles cachées 

Si vous êtes à la recherche d'un bouchon lyonnais, n'hésitez pas à vous aventurer dans les petites rues de Lyon et particulièrement du 1er et 2ème arrondissement de Lyon. 

Le Musée

De loin, ce petit restaurant qui ressemble plus à un bistrot de quartier qu'un bon restaurant n'attire pas l'oeil. Le rideau en crochet est de mise pour cet établissement devenu une institution de la cuisine lyonnaise. Dans une petite rue derrière l'église Saint Nizier le Musée porte bien son nom et on peut le qualifier de musée de la tradition culinaire lyonnaise. 

Le Tête de Lard

Osez vous aventurer dans les petites ruelles du bas des pentes croix roussiennes, près de la place des Terreaux pour déjeuner ou dîner à la tête de lard. Une petite touche de finesse ajoutée aux plats typiques lyonnais.

Le Café des Fédérations

Que de plats classiques mais tellement bien cuisinés. C'est le détour inévitable de bon gourmet qui se respecte en voyage à Lyon. Comme beaucoup de ses confrères il est situé dans le 1er arrondissement de Lyon, Le café des fédérations se trouve entre le musée des Beaux-Arts et les quais de Saône, la façade est d'origine, en bois avec des écritures comme dans les années 20.  

Le Comptoir d'Abel

Ce bistrot typique lyonnais partage avec ses confrères une façade et intérieur plutôt rustique qui nous rappelle les bonnes tables d'avant... On se croirait dans bistrot d'entre-deux-guerres que l'on voit dans les films. 

Le label "bouchons lyonnais"

L'association des bouchons lyonnais récompense et regroupe les restaurateurs qui ont à coeur de conserver et de faire perdurer le patrimoine gastronomique lyonnais. Ils oeuvrent pour promouvoir les authentiques bouchons lyonnais, pour ne pas que l'appellation soit banalisée. 

Le Pôelon d'Or

Au coeur de l'élégant quartier d'Ainay, cette adresse lyonnaise apporte une note distinguée à la tradition lyonnaise tout en conservant l'authenticité. Les banquettes rouges rappellent les brasseries du XIXè siècle. 

L'Acteur

Près de la tranquille place des Célèstins, l'Acteur est un petit établissement qui propose évidemment des plats typiquement lyonnais, avec des produits et des vins du terroir.

La Tête de Lard, La voûte chez Léa, le Sathonay, et le comptoir d'Abel, que l'on a cités plus haut font aussi parti de cette association. 

Assurez-vous de retrouver les plats typiques lyonnais à la carte 

Les mères lyonnaises sont à l'origine des restaurants proposant des spécialités du terroir et que l'on appelle aujourd'hui les bouchons. 

La traditionnelle quenelle de brochet et sa sauce bisque d'écrevisse est rarement absente des cartes des authentiques bouchons, cependant ce n'est pas parce qu'elle est proposée dans un restaurant que celui-ci est un bouchon ! Assurez vous de retrouver aussi retrouver l'artichaut au foie gras, ou encore les tripes proposées sous plusieurs formes (andouillettes, tablier de sapeur, langue de boeuf, rognons, ...), sans oublier la fameuse tarte aux pralines en dessert, incontournable pour tout bouchon lyonnais. 

Aujourd'hui, les restaurateurs se sont approprié certaines recettes et en ont fait leur spécialité :

- Au Sathonay, la patronne Hélène maitrise parfaitement le tablier de sapeur dont elle a fait sa spécialité 

- La quenelle maison du Pôelon d'Or vaut aussi le détour 

- A La Tête de Lard, dégustez le gratin d'andouillette, délicatement préparé par Yoann en cuisine. 

- Chez Chabert, laissez vous tenter par les ris de veau aux morilles, c'est le plat incontournable de ce bouchon. 

Chargement