Tout Lyon

Ouvert ce midi

4 belles expériences vécues !
Dans un Restaurant Indien

" Très bon restaurant :) "

" Très bon accueil, le restaurant est propre et la nourriture excellente. Le personnel est sympathique et à l'écoute. En plus c'est facile d'accès (métro et tram) donc je recommande vivement ce restaurant, même pour les amateurs qui comme moi ... "

Anne >> Bollywood Tandoor à Lyon

" encore un peu faim... "

" Nous avons bien aimé les plats servis mais la quantité n'était pas au rendez-vous! De plus le service était limite, nous n'avions pas fini de manger l'entrée que le serveur est venu nous enlever nos assiettes en pressant le dernier de nous à ... "

alexaure >> New Delhi à Lyon

" Très bon buffet le midi à excellent rapport ... "

" Toujours de bon moment à midi dans ce restaurant, nourriture délicieuse et généreuse. Personnel et direction accessible, soucieux de faire partager leur culture et attentifs. "

Gourmet de passage >> Bollywood Tandoor à Lyon

" Cadre typique et bonne cuisine "

" Un restaurant indien qui nous a charmé par son cadre très dépaysant, nous avons apprécié la cuisine et leur présentation soignée. Les prix ne sont pas excessifs , le service est peut être un peu distant mais très courtois. Une bonne soirée "

jacq >> Lal Qila à Lyon

Encore besoin d'aide dans votre choix ?

La cuisine indienne

Connue pour ses plats riches et épicés, la cuisine indienne est de plus en plus populaire en France. Peu habitués à consommer des épices fortes, les français sont plus friands de cuisine asiatique, généralement plus douce. Pourtant, les saveurs indiennes sont très contrastées et pas nécessairement aussi fortes que nous pouvons l‘imaginer.

Les premiers peuples indiens avaient une alimentation très variée. Lorsque l’hindouisme s’est développé, la vache est devenue sacrée et nombre de fidèles ont choisi de devenir végétariens. L’arrivée des Moghols et de l’islam a également beaucoup influencé la cuisine indienne. Le porc ne fait ainsi plus partie de l’alimentation ; désormais, on lui préfère le poulet, l’agneau et le mouton. Les naans ont également été introduits à la même période dans la culture culinaire indienne. Les premiers pains indiens, appelés chapati, étaient plats et ne contenaient pas de levain. Par ailleurs, le Chaï, thé très sucré au lait, est l’héritage du colonialisme britannique.

Selon les principes ayurvédiques, l’alimentation joue un rôle essentiel contre les maladies. En cuisine ayurvédiques, six saveurs sont distinguées, toutes ayant un rôle thérapeutique différent. Le sucré, le salé, l’acide, l’amer, le piquant et l’astringent doivent se retrouver dans chaque plat. Ce sont, là, les racines de la cuisine indienne.

Plats typiques et spécificités

Le point central de la cuisine indienne, ce sont les épices. Pour en extraire le plus d’arôme, il faut les cuire. Soumises à la chaleur, les grains et poudres libèrent leur saveur.

Autre élément indispensable de la cuisine indienne : le tandoor qui est un four profond, en pierre. Les viandes sont cuites à l’intérieur grâce à des brochettes métalliques suspendues dans le four tandis que les naans sont collés directement sur les parois du four. Une fois la pâte à pain étalée, elle est placée sur un coussin humide. Le cuisinier se mouille les bras et, d’un geste rapide, plonge le naan dans le four à l’aide du coussin. Les naans peuvent être farcis au fromage, à la viande ou aux légumes. Certaines préparations, comme le tikka massala, se font en deux temps. La viande et le poisson sont marinés dans les épices à tandoori puis cuits au tandoor. Ils sont ensuite servis recouvertes d’une sauce crémeuse aux amandes.

Les plats typiques sont nombreux et varient en fonction des régions. La cuisine du sud est très parfumée et très épicée ; bien souvent végétarienne. Le nord, influencé par les moghols, remplace le riz par du pain. Pour préparer de bons currys ou de bons kormas, les indiens réalisent une pâte en mélangeant ensemble des épices, des herbes, des fruits secs, de l’ail et du gingembre. Les marinades au yaourt et épices sont aussi très fréquentes et permettent d’obtenir de belles sauces colorées, épaisses et onctueuses.

Les kormas sont des plats très doux, à base d’amandes, de cardamome, de noix de coco et de crème. Pour bien le réaliser, il faut laisser mariner la viande au moins une nuit dans du yaourt épicé. Leur parfum est incomparable et très populaire en France ; il est rare de ne pas le voir à la carte d’un restaurant indien.

Le dahl est une préparation de lentilles corail, tomate et oignon, le tout relevé au curry. Parfois servi en soupe, ce plat végétarien est un incontournable. Les plats végétariens sont traditionnellement à base d’aubergine, d’épinards et de petit pois. La pomme de terre et le chou fleur sont associés à des pâtes de curry très fortes et se mangent avec du riz ou des chapati. Ces derniers sont faits à base de farine de blé ou de maïs et grillés sur une plaque très chaude.

Le riz est le féculent le plus consommé en Inde. Le riz basmati a des parfums enivrants. Il est très léger et ne colle pas. Il peut être nature, safrané ou pulao. On lui ajoute des fruits secs et des épices comme la cannelle et la cardamome. Le riz est également utilisé pour les byriani ; c’est un repas complet avec de la viande ou des crevettes que l’on vient mélanger au riz et aux épices.

Le safran, très utilisé, est cultivé dans la région du Cachemire au nord-est du pays. La coriandre (fraîche ou en grain), la cardamome, le carvi, le gingembre, les currys, les graines de fenouil et la cannelle, sont les épices les plus courantes.

Le fromage indien, le paneer, remplace souvent la viande dans de multiples plats végétariens. Très facile à faire, il suffit de bouillir du lait et de le faire cailler avec du jus de citron. Il faut ensuite le presser dans un torchon au moins une nuit ; il n’y a plus qu’à le préparer. Il peut, par exemple, être grillé avec du ghee et recouvert d’une sauce onctueuse, ou associé à des petits pois ou des épinards (matar paneer et palak paneer).

Enfin, pour terminer, un petit mot sur les boissons et desserts. Pays où il fait chaud, les boissons fraîches à base de jus de fruits frais sont privilégiées. On apprécie particulièrement le lassi. À mi-chemin entre le lait et le yaourt, ils sont traditionnellement parfumés à la rose ou à la mangue. Le vin s’associe mal avec les plats très épicés, optez plutôt pour un bon saké. En dessert, les « carrot cake » sont une fusion entre l’Inde et L’Angleterre. Les douceurs givrées « kulfi » sont des glaces à la pistache et à la poudre d’amande, très rafraîchissantes.

Les meilleurs restaurants indiens à Lyon

Voici trois adresses sélectionnées, pour vous, par Lyonresto.com :

Le Royal Indien vous accueille en famille pour déguster des spécialités indiennes et pakistanaises. Le restaurant est au pied d’une magnifique façade du XIVème siècle. Le petit restaurant, à la décoration traditionnelle, est intimiste. Leurs sauces, faites maison, sont particulièrement bonnes.

À côté de la gare Saint Paul, Le restaurant Lal Qila soigne ses assiettes. Légumes sculptés, plaques chauffante ou cassolette... les plats sont bien garnis. La salle est majestueuse avec de beaux murs en bois sculptés. On apprécie particulièrement leur tandoori moelleux et leur agneau au curry.

Pour finir c’est au Shalimar que l’on vous emmène. Installé à Lyon depuis trente ans, le restaurant jouit d’une belle réputation. Dès que vous passez la porte, l’équipe vous installe chaleureusement. Le patron passera même vous voir pendant le repas. Les plats sont bien servis et très goûteux ; on retrouve les véritables saveurs de l’Inde. Les lassis sont gigantesques et délicieux. Petit plus, le serveur vous propose d’ajuster les épices à votre goût.

Trés Intéréssé ?
Vous devriez aussi aimer nos dossiers experts suivant :

Galerie

Chargement